Le sous-secteur d'Oberroedern

Sur le territoire de la commune d'Oberroedern, la Ligne Maginot comporte 5 casemates d'infanterie, 5 blocs de combat, 3 chambres de coupures téléphoniques et les bâtiments du casernement du camp.

La fin des années 20 marque les repérages sur le terrain et les premières expropriations. De nombreux agriculteurs perdent une partie de leur terres pour de maigres indemnités. Les travaux du gros œuvre des casemates ont été terminés en 1930. Des entreprises de la région participèrent aux travaux. Il a fallu embaucher de la main d'œuvre locale, car il existait peu de machines pour réalise les chantiers. Le terrassement était effectué à la pelle avec des petits wagonnets. Les matériaux étaient amenés par train à Hatten. Après coffrage et ferraillage, le béton spécial devait être coulé en une seule fois pour assurer sa solidité. A partir de 1931, on commença l'installation des équipements intérieurs : groupe électrogène, circuit électrique et téléphone, mobilier, ventilation et armement. Les casemates furent opérationnelles en 1934. Toutes ses opérations se faisaient dans le plus grand secret à cause des risques d'espionnage. Les chantiers étaient interdits et protégés des vues par des bâches. Les années trente virent la construction du camp de sûreté, de la cité des cadres et l'arrivée d'une nouvelle population de militaires.

(source : www.cartomaginot.com)